Retour à l'accueil Sciences et Technologies
de l´Information et
de la Communication pour
l´Éducation et la Formation


Site ATIEF


Appels à soumissions

Compétences des enseignants face aux environnements mobiles connectés

Recherches actuelles sur les MOOC (ou CLOM, Cours en Ligne Ouverts et Massifs)

Enseigner, accompagner, apprendre, quels changements à l’heure d’Internet ?

Les environnements personnels d’apprentissage. Entre description et modélisation : quelles approches, quels modèles ?

Evaluation dans les jeux sérieux

Recherches en EIAH, politiques publiques,
pratiques des acteurs (et des chercheurs)

Artefacts tactiles et mobiles en éducation

Individualisation, personnalisation et adaptation des Environnements Numériques d’Apprentissage

Technologies mobiles et ubiquitaires pour l'apprentissage

Analyses des traces d’utilisation dans les EIAH

Les Dimensions émotionnelles de l'interaction dans un EIAH

Généralités et Spécificités des Méthodes de Recherche en EIAH

Conceptions et usages des plates-formes de formation

Que signifie l’ontologie pour les EIAH ?

Technologies et formation à distance


Compétences des enseignants face aux environnements mobiles connectés

Editeurs du numéro spécial

Pierre-André CARON (pierre-andre.caron@univ-lille1.fr)
Aurélien Fiévez (aurelien.fievez@gmail.com)

Soumission

Les contributions doivent être soumises sur le site http://atief.fr/soumission-sticef/
avant le 15 janvier 2018

 

Thème

L'essor du numérique touche tous les domaines de nos sociétés et le milieu de la formation n'y fait pas exception. L'émergence des usages “ en mobilité ” questionne la dimension posturale des enseignants et formateurs en induisant un ensemble de compétences lié à leur pratique professionnelle.
Aussi la multiplication des artefacts tels que les tablettes, smartphones, ordinateurs portables, bracelets connectés et autres outils mobiles influencent les pratiques liées au numérique en contexte d'apprentissage dit “ ubiquitaire ”. Les recherches démontrent que ces appareils facilitent l'accès à l'information pour tous les acteurs, dans tous les lieux et à tous les instants. Ce phénomène interroge les mécanismes mis en place par les apprenants, mais aussi par les enseignants. L'agentivité au regard de ces environnements innovants se trouve ainsi renouvelée et participe à la construction d'une nouvelle identité professionnelle. Ce numéro spécial a pour but de questionner les enjeux récents de cette nouvelle professionnalisation à l’ère du tout connecté et d’identifier les nouvelles pratiques professionnelles induites par l’usage ou non d’artefacts spécifiques pour un enseignement et/ ou une formation en contexte ubiquitaire.
Ce numéro vise à réunir des contributions de praticiens, chercheurs, formateurs, de toutes disciplines qui interrogent l’impact avéré ou potentiel des ingénieries et des cadres théoriques développés autour du sujet. La pluralité et l’hétérogénéité des recherches concernent à la fois les concepteurs, les apprenants, les formateurs et les enseignants. Elles mettent en évidence des thèmes et concepts communs au sein d’une réflexion sur les sciences de l’éducation, l’informatique et le numérique. C’est à travers cette réflexion que les éditeurs de ce numéro spécial souhaitent interroger plus généralement les transformations instrumentales, structurelles, professionnelles et organisationnelles liées aux nouvelles caractéristiques ubiquitaires des outils connectés pour les formateurs.
Ce numéro se situe ainsi dans la continuité de trois numéros spéciaux parus dans la revue STICEF : le numéro “ Les environnements personnels d’apprentissage ”, le numéro “ Artefacts tactiles et mobiles en éducation ” et le numéro “ Enseigner, accompagner, apprendre, quels changements à l’heure du numérique ? ”.

Nous attendons des articles de recherche, mais aussi des points de vue, des prises de position qui pourront être publiés sous forme de rubriques.

Calendrier et format des propositions

Envoi souhaité d’un résumé (intention de soumission) aux coordinateurs :
15 décembre 2017

Date limite de réception des propositions : 15 janvier 2018

Parution prévue: septembre 2018

Les articles de recherche comprennent entre 15 et 30 pages et les rubriques entre 10 et 15.

 

Les auteurs trouveront sur le site de la revue des précisions sur le format des soumissionset sur la politique éditoriale de la revue.


 

[Retour en haut de cette page] Haut de la page
Mise à jour du 9/11/17